402 Zenbakia 2007-07-06 / 2007-07-13

Gaiak

Les résultats du deuxieme tour des élections legislatives (17 juin 2007) en Iparralde

LARRONDE, Jean-Claude



En Iparralde, les résultats du second tour des élections législatives ne constituent pas à proprement parler une surprise. En effet, les trois députés sortants Jean Grenet (5ème circonscription - UMP), Michèle Alliot-Marie (6ème circonscription - UMP) et Jean Lassalle (4ème circonscription « basco-béarnaise » - MODEM) sont réélus. A vrai dire, seule l’élection de Jean Lassalle posait problème, car au premier tour, il avait été distancé par son concurrent UMP, Hervé Lucbéreilh. Au prix d’un brillant résultat, dimanche dernier, Jean Lassalle parvient à conserver assez facilement son siège dans la seule élection « triangulaire » en France de ce second tour. La participation

Jean Grenet. Comme au premier tour, la participation électorale a été relativement faible car à peine 3 électeurs sur 5 ont voté. Alors, qu’au niveau français (Métropole), la participation est de 60,00 %, elle a été de 60,97 % sur l’ensemble basque. La participation est de loin la plus forte dans la 4ème circonscription, là où le résultat pouvait paraître comme le plus incertain (71,90 % au total ; 68,66 % sur la partie basque). Elle est en-dessous de la barre des 50 % dans les deux autres circonscriptions (59,36 % dans la 5ème; 59,14 % dans la 6ème). La 4ème circonscription

Jean Lassalle (MODEM) sort vainqueur de la « triangulaire » et conserve son siège de député. Le maire de la petite commune béarnaise de Lourdios-Ichère obtient au total 40,42 % des suffrages exprimés. Bien que béarnais, son score est meilleur au Pays Basque (41,40 %) qu’en Béarn (39,58 %), prouvant s’il en était besoin, la bonne implantation centriste du Pays Basque intérieur.

Dans le canton de Tardets, il réalise même le score exceptionnel de 53,89 %. Il dépasse encore la barre des 40 % dans quatre cantons : à Baigorri (40,38 %, Mauléon (42,38 %), Saint-Palais (46,73 %) et Iholdy (47,30 %). Dans les cantons de Baigorri et d’Iholdy, il semble bénéficier d’un bon report des voix de la candidate abertzale du premier tour. Ses scores les plus faibles se situent dans les cantons de Saint-Jean-Pied-de-Port (35,87 %) et de Hasparren (30,81 %).

Au total, il améliore son score du premier tour de 7878 voix (+3680 suffrages sur la partie basque).

Son concurrent malheureux, le maire UMP d’Oloron, Hervé Lucbéreilh se ressent incontestablement du tassement de la vague bleue du premier tour. Dans un contexte français difficile, il n’améliore son score du premier tour que de 2506 voix (à peine 1183 voix de plus sur la partie basque). C’est très insuffisant pour pouvoir inquiéter sérieusement Jean Lassalle. Hervé Lucbéreilh ne réalise que 33,65 % (à près de 7 points de son adversaire), un peu plus sur la partie basque (37,36 % ; à 4 points de son adversaire). Son meilleur score, de très loin est dans le canton de Hasparren (50,32 %). C’est logique dans la mesure où son suppléant n’était autre que Beñat Inchauspé, conseiller général de ce canton et grand favori pour la mairie de Hasparren au mois de mars 2008.

Dans les cantons souletins, Hervé Lucbéreilh est en-dessous de la barre des 30 % (20,98 % à Tardets, à peine) ; 29,68 % à Mauléon).

Le candidat socialiste Jean-Pierre Domecq recueille 25,93 % (21,46 % en Pays Basque ; 29,96 % en Béarn). Sa progression par rapport au premier tour est de 4145 voix (plus de 2504 voix sur la partie basque).

Dans les cantons basques, il ne dépasse les 20 % que dans le canton de Saint-Jean-Pied-de-Port (21,02 %) et dans les cantons souletins de Tardets (25,13 %) et de Mauléon (27,94 %). La 5ème circonscription

Jean Grenet (UMP) retrouve sans problème son siège de député. Il recueille le même nombre de voix qu’en 2002 (25037 cette fois-ci ; 25012 au second tour de 2002). Mais en pourcentage, son score est en recul de 2,15 points.

Sa progression par rapport au premier tour est de 3467 voix. On note une certaine démobilisation de son électorat, d’autant que la candidate du MODEM du premier tour, Marie-Héléne Chabaud-Nadin (4919 voix) s’était désistée en sa faveur.

Dans 7 cantons sur 8, le maire de Bayonne dépasse la barre des 50 % : à Bayonne-Est (51,14 %), à Saint-Pierre-d’Irube (51,27 %) à Anglet-Sud (53,05 %), à Anglet-Nord (54,75 %, à Bidache (56,46 %), à Bayonne-Ouest (56,56 %) et à Labastide-Clairence (58,18 %).

Il ne s’incline (46,16 %) que dans le canton de Bayonne-Nord qui comprend la ville de Boucau où il n’obtient que 41,28 %.

Son concurrent, le socialiste d’Anglet Jean Espilondo recueille un score supérieur à celui que l’on attendait ; il a 47,07 % et progresse de 8467 voix, bénéficiant de la relative vague rose qui s’est manifestée lors de ce second tour.

Il ne s’impose que dans un seul canton, celui de Bayonne-Nord (53,84 %), ses autres scores s’échelonnant de 41,82 % (Labastide-Clairence) à 48,86 % (Bayonne-Est). La 6ème circonscription

La première adjointe au maire de Saint-Jean-de-Luz et nouvelle ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Maire (UMP) est réélue avec 58,66 % des suffrages exprimés. C’est donc son suppléant Daniel Poulou, ancien maire d’Urrugne, qui siègera en tant que député au Palais Bourbon. A noter qu’en 2002, elle avait dépassé la barre des 60 % (60,89 %). Dans trois cantons, elle dépasse la barre des 60 % : à Espelette (61,39 %) ; à Saint-Jean-de-Luz (61,79 %) et à Biarritz-Ouest où son score est exceptionnel (67,02 %). Elle frôle cette barre des 60 % à Ustaritz (59,24 %) et à Biarritz-Est (59,68 %). Elle ne s’incline que dans un seul canton, celui d’Hendaye où elle n’obtient que 49,61 %. Sur la ville d’Hendaye, elle n’a que 41,40 % des suffrages. Une seule autre commune, Biriatou, lui est défavorable, mais de très peu (197 voix contre 204).

La candidate socialiste, la conseillère régionale Sylviane Alaux recueille 41,34 % des suffrages. C’est 2,13 points de mieux qu’en 2002 (plus 2686 voix). Elle ne s’impose que dans le seul canton d’Hendaye (50,39 %). A noter -on l’a dit- ses deux succès d’Hendaye et de Biriatou et sa très bonne résistance à Halsou (118 voix contre 120). LES RÉSULTATS DE LA 4EME CIRCONSCRIPTION % PARTIE BASQUE % INSCRITS 80 336 39 278 VOTANTS 57 765 71,90 26 969 68,66 EXPRIMES 56 458 26 092 Jean LASSALLE (MODEM) 22 821 40,42 10 801 41,40 Hervé LUCEREILH (UMP) 19 997 33,65 9 749 37,36 Jean-PierreDOMECQ (PS) 14 640 25,93 5 542 21,24 LES RÉSULTATS DE LA 5EME CIRCONSCRIPTION % INSCRITS 83 014 VOTANTS 49 278 59,36 EXPRIMES 47 303 Jean GRENET (UMP) 25 037 52,93 Jean ESPILONDO (PS) 22 266 47,07 LES RÉSULTATS DE LA 6EME CIRCONSCRIPTION % INSCRITS 91 778 VOTANTS 54 278 59,14 EXPRIMES 52 186 Michèle ALLIOT-MARIE (UMP) 30 610 58,66 Sylviane ALAUX (PS) 21 576 41,34