476 Zenbakia 2009-03-06 / 2009-03-13

Euskobooks

Aipamena. Bohemiens

Egilea: Nicole Lougarot Argitaletxea: Gatuzain Orrialde kopurua: 140 ISBN: 2–913842–50-X Ezaugarriak: Les Bohémiens, membres du peuple tsigane partis de l’Inde au Xème siècle, sont apparus en Europe quatre siècles plus tard. Nombre d’entre eux se sont sédentarisès, notamment ici, au Pays Basque. Ici comme ailleurs, ils ont subi une longue période de répression, au point pour certains de ne plus vouloir dire appartenir à leur peuple, pour mieux “s’intégrer”. Ici comme ailleurs, beaucoup de leurs descendants ignorent que leurs ancêtres étaient Tsiganes. Ici comme ailleurs, on les trouve représentés dans les mascarades ou autres manifestations carnavalesques. Ici comme ailleurs, ils ont très certainement laissé des traces de leur culture, de leurs danses, de leurs musiques... Mais ici comme ailleurs, on oublie de raconter leur histoire, et de dire qu’ils sont là depuis longtemps. La première partie de cet ouvrage remonte le temps pour suivre les pérégrinations des premières générations tsiganes. est également évoqué le bon accueil qui leur a été réservé par les populations locales et leurs gouvernants avant que la méfiance et le rejet ne s’installent. En Pays Basque, la terrible rafle de 1802 se distingue parmi les épisodes les plus marquants de cette persécution. Une deuxième partie invite à un tour d’Europe des mascarades, des tournées de cuÍte et de certaines danses. Il souligne néanmoins combien ces personnages de fêtes populaires sont semblables à ceux que nous connaissons ici en Pays Basque. D’où, dans une troisième et dernière partie, une hypothèse qui n’a guère été explorée jusqu’ici par les spécialistes de la tradition : l’apport probable des Tsiganes à l’enrichissement des cultures régionales d’Europe. Nicole Lougarot, animatrice née en 1963, habite dans son village natal de Gotein-Libarrenx, en Soule. Impliquée dans plusieurs associations et à la création de spectacles (Mustraka, Matalaz, Oiherkoren trajeria, Anderegatik, Ana non), rien ne la prédestinait à écrire ce livre sur l’histoire des Bohémiens du Pays Basque. C’est il y a trois ans, en cherchant une fanfare tsigane pour le festival Xiru, qu’elle a entendu parler pour la premère fois de la rafle de quatre cent soixante-quinze Bohémiens en 1802 dans les arrondissements de Mauléon et Bayonne.